FANDOM


Précédente:

Attaque de l'Impératrice

Concurrent:

Duel sur le Hollandais Volant

Suivante:

Capture du Black Pearl

Bataille du maelstrom de Calypso
Crew swinging.png
Conflit:

Guerre contre la piraterie

Date:

1740

Lieu:

Près de l'Île des naufragés

Résultat:

Victoire décisive de la confrérie des pirates

Combattants

Confrérie des pirates Hollandais Volant
(fin de la bataille)

compagnie des Indes orientales Hollandais Volant
(début de la bataille)

Commandants

Capitaine Jack Sparrow Capitaine Hector Barbossa Capitaine Elizabeth Swann Capitaine William Turner Capitaine Ammand Capitaine Chevalle Capitaine Dame Ching Capitaine Jocard Capitaine Sri Sumbhajee Capitaine Eduardo Villanueva Capitaine Edward Teague

Lord Cutler Beckett
Davy Jones
Ian Mercer
Theodore Groves

Alliance

Aucun

Équipage de l'Endeavour

Pertes

Plusieurs pirates
William Turner (ressusciter)

Mort de Davy Jones
Mort de Cutler Beckett
Prise du Hollandais Volant
Naufrage de l'Endeavour
Équipage de l'Endeavour

La bataille du maelstrom de Calypso est la bataille décisive de la guerre contre la piraterie. Elle oppose l’armada de la Compagnie des Indes orientales, menée par Lord Cutler Beckett, et la Flotte du Tribunal de la Confrérie, menée par Elizabeth Swann. Elle est d’un intérêt majeur, car au-delà des comptes personnels de Jack Sparrow avec Davy Jones et Lord Beckett, c’est la survie de la piraterie qui est en jeu.

Prélude

Grâce au cœur de Davy Jones, Lord Cutler Beckett exerce un contrôle sur le capitaine et son vaisseau, et s’en sert pour mener une guerre d’extermination des pirates dans tous les Caraïbes. Ainsi, la terreur règne, et l’extinction des pirates s’accélère, de plus que Beckett compte poursuivre cette campagne dévastatrice sur les sept mers. Pour préserver leur existence, le Tribunal de la Confrérie est réunit par Hector Barbossa afin de trouver une solution. Trois sont émises : libérer Calypso pour qu’elle déchaine les mers, rester dans l’imprenable île des Naufragés où ils se trouvent, et combattre l’ennemi. Grâce à Jack Sparrow, Elizabeth Swann est élue Roi des Pirates et c’est son idée, celle de combattre qui est choisie.

Le lendemain, la flotte du Tribunal fait face à l’immense armada de la compagnie, composée de trois cents navires. Jack Sparrow propose un pourparler, ce que Beckett accepte. Sur un banc de sable entre les deux forces, Jack, Elizabeth et Barbossa vont à la rencontre de Cutler Beckett, Davy Jones et William Turner. Il s’avère que c’est grâce à Jack que la compagnie est arrivée à l’île des Naufragés, mais Elizabeth constate que cela fait partie du plan manigancé par Jack et Will, alors elle joue le jeu et propose de les échanger. Beckett accepte, et propose quand même à Elizabeth de ne pas engager la bataille, mais plutôt de se rendre. Elle refuse, souhaitant aussi venger la mort de son père.

Lorsqu’ils remontent à bord du Black Pearl, Barbossa cherche à augmenter leurs chances en libérant Calypso, ce qui été prévu entre eux deux (elle le ressuscitait, lui la libérait). Grâce à Ragetti, le rituel fonctionne et Will apprend même à Calypso que c’est Davy Jones qui l’a « livrée » au tribunal. Barbossa l’implore de déchainer sa colère contre l’armada, mais elle lui hurle dessus et se métamorphose en des centaines voire des milliers de crabes qui retombent à la mer. Avec une simple flotte contre une déesse et une armada, dont le Hollandais qui est plus puissant, le moral baisse vite, mais Elizabeth prononce un discours qui leur redonne courage à tous. Ils hissent leurs couleurs, déterminés à se battre, même pour une cause perdue.

La bataille

"La mort est une journée qui mérite d’être vécue"Hector Barbossa à l'équipage du Black Pearl.

Pearl contre Hollandais

Sur l’Endeavour, Beckett prépare son Armada et ordonne au Hollandais Volant d’attaquer, sans faire de quartier. A bord du vaisseau fantôme, son bras-droit, Ian Mercer relaie les ordres préparant les canons.

Le Hollandais et le Pearl sortent des rangs et vont chacun à leur rencontre. Le ciel s'assombri, et une forte pluie commence à tomber sur eux, devenant par la suite une véritable tempête. Calypso créé un immense maelström entre les deux vaisseaux. Sur le Pearl, Barbossa prend la barre et fonce droit sur le vortex, tout en essayant de préserver le courage chez ses hommes, tandis que sur le Hollandais, Mercer ordonne à Jones de virer de bord. Mais ce dernier fonce également dessus, assurant que Calypso ne leur fera aucun mal, parvenant enfin à reprendre le dessus de la situation sur un Mercer terrifié. Le Hollandais entre en premier, suivi du Pearl qui ouvre ses sabords. Lorsqu’ils sont bord à bord, les deux navires ouvrent le feu, et se répondent à coup de boulets dans un grand fracas. Lorsqu’un boulet arrive sur eux, Jones protège Mercer, mais seulement parce qu’il a la clef de son coffre. Ainsi, le capitaine empoigne Mercer et l’étouffe avec ses tentacules, puis récupère la clef de son cadavre.

De son côté, Jack Sparrow s’évade des cellules du Hollandais grâce à une veille technique de Will. Il se rend immédiatement dans la cabine où se trouve le coffre contenant le cœur et récupère ses effets et le coffre tout en distrayant les deux gardes, Mullroy et Murtogg, jusqu’à ce qu’ils en oublient sa présence. Mais lorsqu’il ressort, Jack tombe nez à nez avec Jones. Il est alors encerclé par l’équipage du Hollandais. Il utilise une corde pour se hisser jusque sur la vergue du premier mât, aidé par le vent violent qui l’emporte presque. Là, il est rejoint par Jones qui se matérialise grâce à ses pouvoirs. Les deux ennemis de longue date engagent un duel, au sommet de la vergue qui surplombe la bataille.

En dessous d’eux, l’équipage du Hollandais et les soldats de la compagnie se lancent à l’abordage du Pearl au bout de leurs cordes. Lorsqu’ils traversent le maelstrom, ils croisent les pirates du Pearl qui prennent d’assaut le Hollandais. L’équipage organique envahit vite le pont et de nombreux combats s’engagent. Will et Elizabeth combattent sur le pont principal tandis que Barbossa affronte l’ennemi par groupes sur le gaillard, tranchant, tuant à coups de pistolet, donnant des coups de poing ou de pied, et il monte sur le gouvernail pour dominer la bataille. Will et Elizabeth, au milieu des confrontations, demandent à Barbossa de les marier, ce qu’il tente de faire au milieu de ses assaillants toujours plus nombreux. Il y parvient, et les deux jeunes mariés s’embrassent au milieu du pont, indifférents au chaos qui règne, loin de se qu’il se passe autour d’eux.

Duels décisifs

Le duel des deux capitaines continue sur la vergue. Jack parvient à savoir grâce à une ruse où se trouve la clef, il découvre qu’elle est en fait retenue par un tentacule de Jones. Il coupe donc le tentacule qui tombe, et Jones qui brise son sabre avec sa pince. Les deux navires, à force de s’enfoncer lentement, se rapprochent et leurs mats se rentrent dedans. Secoué par le choc, Jack perd l’équilibre et tombe. Il est retenu par Jones qui tient à son coffre, mais il tire pour dégager Jack qui part dans les airs. Par chance, Clanker passe par là pendu à une corde. Jack l’assomme et il tombe dans le maelstrom, puis pointe son pistolet sur Jones. La balle vise la main, et il lâche le coffre qui tombe sur la tête d’Hadras qui passe par-dessus bord. Will, arrivant sur le pont, récupère le coffre mais se retrouve face à Maccus, dont il est débarrassé grâce à Jack, le singe de Barbossa. C’est alors contre son père qu’il se bat, puisqu’il ne reconnait pas son fils.

Jack est revenu sur le pont et réengage le duel contre Jones. Sans épées, le combat se fait à coup de pieds et de pirouettes. Jack est assommé et perd conscience, tandis que Jones frappe Elizabeth qui retombe inconsciente sur un escalier, et Will feinte de tuer son père pour se battre avec Jones. Il est repoussé et envoyé contre le bastingage, et Jones lui pointe son épée, prêt à le tuer. Mais c’est alors que Jack, qui a trouvé le tentacule avec la clef, pointe son sabre sur le cœur, sortit du coffre ouvert. Jones enfonce alors son épée dans le cœur de Will, se qui paralyse Jack. Bill Turner reconnait alors son fils et se rut sur Jones qui l’immobilise et lève son épée. Mais il sent une profonde blessure, et lorsqu’il se retourne, il voit son cœur embroché par un poignard que Jack a mis dans la main de Will. Levant les yeux au ciel, Jones murmure le prénom de celle qu’il aime, avant de passer à la renverse et de disparaitre dans le maelstrom. Gibbs et Marty tirent un boulet à chaine qui brise l’accrochage des mats, permettant à Barbossa de faire sortir le Black Pearl du maelstrom. A bord du Hollandais, Elizabeth reste au côté de Will. Voyant les survivants du Hollandais arriver, Jack l’attrape et ils quittent le navire en se servant d’une voile comme parachute, Jack le singe agrippé à l’une des cordes. Ils voient le Hollandais s’enfoncer dans l’eau quand le maelstrom disparait.

La chute de l'Endeavour

"Dites vous que...C'est de bonne guerre" —Les dernières paroles de Cutler Beckett avant de mourir.

Ils tombent à l’eau et sont récupérés par le Black Pearl. Jack ordonne alors de se préparer pour attaquer l’Endeavour, et ce malgré les protestations de Barbossa. À bord du navire amiral de l’armada, Beckett est sûr de vaincre et ouvre les sabords de ses dizaines de canons, désireux de pouvoir enfin se venger de l’homme qu’il hait tant. Le Hollandais resurgit des flots, voguant droit sur le Black Pearl. Contrairement à ce que pense Beckett, ce n’est pas Davy Jones aux commandes mais Will, qui ordonne de sortir les canons. Les deux vaisseaux pirates virent et naviguent bord à bord, en direction de l’Endevour qui ne peut plus changer de cap, et qui finit entre les deux. Les canonnades détruisent le bâtiment, des morceaux de bois et d’aciers volent en tout sens et envahissent le pont, les soldats fuyants meurent impitoyablement, et face à un Beckett paralysé, le lieutenant Theodore Groves ordonne d’abandonner le navire. Impuissant et voyant son œuvre se faire détruire, Beckett descend lentement l’escalier tandis que tout explose autour de lui, puis il meurt dans l’incendie. Son corps retombe sur le pavillon de la compagnie des Indes, tandis que son navire coule.

Sans le Hollandais, sans l’Endeavour et sans son commandant, l’armada vire de bord. C’est la victoire du Tribunal de la Confrérie, sur chacun des navires la joie éclate sous les cris victorieux, tandis que les deux navires vainqueurs de la bataille voguant l’un à côté de l’autre.

Conséquences

Pour Will, son destin est déjà tracé. Capitaine du Hollandais, il demande à son père de prendre la barre, puis se rend à terre pour y voir Elizabeth, et lui confit le coffre contenant son cœur à lui, avant de partir pour dix ans sur le Hollandais. Pour Jack, la victoire se fête à Tortuga, en compagnie de Giselle et de Scarlett, mais il a la mauvaise surprise de voir que Barbossa s’est enfuit une deuxième fois avec son navire, abandonnant Gibbs sur le quai. Les deux capitaines ont maintenant en tête de trouver la Fontaine de Jouvence, mais Jack a un avantage : il a subtilisé les cartes de Sao Feng.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard